Interview Alex Vizeo

Nous avons eu la chance de pouvoir contacter Alex, qui tient le blog de voyage Vizeo depuis 2011. Aujourd'hui avec plus de 70 000 J'aime sur sa page Facebook, il est l'un des globe-trotteur Français les plus connus. Quel est son conseil pour vous? Quels sont les plats qu'il a préféré? La réponse à toutes ces questions ci-dessous.

Bannière de présentation de la page Youtube de Alex Vizeo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Interview de Alex Vizeo, février 2017.

On va commencer par la question classique: Pourriez-vous vous présenter ?

Bonjour je suis Alex Vizeo, je suis blogueur voyage depuis six ans et c'est mon métier à temps plein depuis maintenant trois ans.

J'ai créé mon blog et commencé à faire mes vidéos en 2011 lors de mon tour du monde d'un an. À mon retour je n'ai pas pu reprendre mon ancien métier, directeur de clientèle en régie publicitaire et j'ai préféré continuer ma vie de nomade digital.

Le fait que mon blog est été, l'année de sa création nommé meilleur blog voyage de l'année, m'a certainement encouragé et motivé à continuer dans cette voie. Même si à l'époque blogueur n'était pas vraiment un métier.


Vous avez fait du voyage votre métier à l'aide d'internet, bien avant que cela soit à la mode. Qu'est-ce qui vous a motivé à faire ça ?

Lors de mes premiers voyages en sac à dos, je m'étais aperçu que le voyage sur plusieurs mois était ancré dans la culture de beaucoup de pays (états-Unis, Australie, Scandinavie, pays voisins européens) mais pas en France. Les autres pays l'avaient depuis longtemps assimilé comme une belle expérience à vivre lorsque l'on est jeune pour nous apporter quelque chose dans notre vie adulte. Les voyageurs que j'ai rencontré était souvent des gens autour de la trentaine qui en avaient marre de leur vie et qui avaient tout plaqué pour vivre cette expérience unique. Et je trouvais ça dommage car un voyage de plusieurs mois dois être un tremplin en plus dans la vie et non pas une porte qu'on claque et un ras-le-bol du quotidien.

Ma motivation depuis le premier jour, c'est de partager ma passion du voyage en montrant aux gens à travers mes vidéos que c'est à la portée de tous, et donner à un maximum de personnes l'envie de voyager et de découvrir le monde.


Il y a de plus en plus de jeunes qui se lancent comme vous et ont envie de partager leurs aventures sur internet, auriez-vous un conseil à leur donner ?

Je trouve ça très dangereux et même dommage que cela devienne un réflexe voir une obligation. Car à la base le concept d'un voyage et surtout qui dure plusieurs mois c'est de se couper de son quotidien de se déconnecter et de vivre l'instant présent là où on est. Sans être en permanence raccordé à notre quotidien et à nos habitudes. C'est de cette façon là que l'on peut vraiment vivre et tirer le meilleur profit et les meilleures leçons de notre expérience de voyage.

Si aujourd'hui je le fais c'est parce que c'est mon métier et parce qu'avant de devenir mon métier, j'ai pu me nourrir d'énormément de voyages et j'ai pu en tirer mes leçons personnelles.

Lorsque je partage mes voyages en vidéo et sur les réseaux sociaux c'est uniquement pour montrer aux gens ce qu'il est possible de faire et leurs donner envie à leur tour. À aucun moment il n'est question de moi ou de me mettre en avant, je ne suis qu'un messager ou un catalyseur. Je suis triste de voir aujourd'hui les gens qui ont une démarche de se mettre en avant surtout eux-mêmes. Dans le but de pouvoir être connu ou avoir des voyages gratuits.

L'essence même d'un blog, que ce soit sur l'équitation, le tricot ou n'importe quelle activité, cela part toujours d'un sentiment de transmettre sa propre passion aux autres et d'être utile aux autres passionnés. Mais je suis triste de constater que dans les blogs et les contenus qui sont créés, il y a de moins en moins de passion et d'envie de partager.

Est-ce que pour vous internet, votre blog et chaîne youtube, est une fin en soit, ou est-ce que vous avez pour projet d'aller sur d'autres médias (télévision, magazines...) ?

J'ai déjà fait un projet télé. Mais je dois avouer que le média Internet est pour moi le plus adapté à ma vision des choses. Il est flexible, rapide, accessible à tous et gratuit. Et surtout il est possible de montrer la réalité sans filtre. Alors que la télé a toujours des mises en scène pour créer des situations plus jolies à l'image ou plus sensationnelles.

Je ne suis fermé à aucun type de projet tant qu'il respecte mes valeurs fondamentales. Aujourd'hui c'est sur Internet que je me sens le plus libre d'exprimer et transmettre mes valeurs et ma passion.


Vous avez fait plusieurs fois le tour du monde, quels sont les pays qui vous font envie mais que vous n'avez pas encore visité ?

Très bonne question ! On me demande souvent les pays que j'ai fait alors qu'au final ce qui compte c'est ce qu'il me reste à accomplir.

Je suis allé très peu de fois en Afrique et je n'ai pas encore eu l'occasion d'y faire des vidéos. Je rêve d'aller en Namibie, Botswana, Zimbabwe, Zambie, Botswana ou encore le Tchad.

Il y a également plus proche de nous la Géorgie et l'Arménie qui m'attirent beaucoup, ainsi que l'Iran et le Liban.

Je suis pas encore allé non plus aux Fidji ou Tonga et toute cette zone du Pacifique qui a l'air absolument incroyable.

Bref, plus on voyage et plus on se rend compte que l'on a rien vu

Quand on n'a pas souvent l'occasion d'aller loin de chez soi, une des manières de voyager c'est la cuisine. Si vous deviez associer un plat à chaque continent que vous avez visité, lesquels ?

C'est pas faux !

  • Amérique du Sud : Empanadas, riz et grains (lentilles, haricots blancs...)
  • Asie du Sud Est : Pad Thai et riz gluant
  • Europe : Un plat français en sauce et les pâtes
  • Afrique : le Tajin
  • Océanie : le poisson fraîchement cuisiné

Le but principal de notre site aujourd'hui est d'encourager et d'aider les jeunes à aller à l'étranger, auriez-vous un petit mot ou un conseil pour eux?

L'inconnu fait peur, que ce soit pour un voyage, une culture ou une personne. Mais au lieu d'écouter ce que les médias et les gens me disent, il faut toujours écouter son instinct. Ce que l'on ne fait jamais dans notre quotidien. Car en voyage c'est la seule sécurité que l'on a. Alors lorsqu'on fond de soi on sent qu'il faut faire quelque chose ou suivre une personne, même si tout le monde ou toutes les circonstances nous découragent de la faire : il faut foncer !

Le meilleur moyen de passer à côté de sa vie, c'est de se fier aux apparences et aux recommandations négatives des gens. Car les gens ne nous donnent pas qui nous sont personnellement adapté, ils ne font que transposer leurs propres peurs sur nous et notre situation.

La France est un pays qui ne valorise pas l'échec, c'est soi-disant très mal. Alors que le meilleur moyen d'atteindre un objectif c'est de tenter sa chance quitte à se tromper. Car ce ne sera qu'un pas de plus vers la réalisation de son projet. Si on reste là immobile sans rien faire ne rien tenter alors rien de se passe.

Voyager c'est sortir de sa zone de confort, aller se tester et atteindre ses objectifs personnels. Et quand a fond de nous on sent qu'il y a quelque chose que l'on doit réaliser, alors il faut n'écouter que soi-même et se donner les moyens d'y arriver !

 

 

Interview One Day One Travel
Fonds d'Expérimentation pour la JeunesseDRDJSCSAcadémie de BesançonAcadémie de DijonRégion Bourgogne-Franche-Comté autres partenaires