recherche avancée
Retour à la carte

Myriam, à la découverte de la Corée

Myriam

Mon projet

Pourquoi j’ai décidé de partir :

Je rêvais depuis des années de partir visiter l'Asie, et en particulier la Corée du Sud. J'ai choisi de faire une licence d'Histoire enseignée en Anglais à l'université de Toulouse principalement parce que la troisième année devait obligatoirement se passer à l'étranger. Dès le début de ma licence j'avais pour projet de demander à partir dans une université Coréenne. Je voulais vraiment m'imprégner de la culture Coréenne et étudier l'histoire de l'Asie de l'Est, du point de vue asiatique.

Je raconte mon séjour en quelques lignes :

A l'heure où j'écris ce témoignage, je peux dire sans hésitation que c'était à la fois la meilleure décision de ma vie, et que j'y ai vécu les meilleurs moments de ma vie jusqu'ici. Tant du point de vue intellectuel, avec des cours absolument géniaux (dont un sur la politique nord coréenne qui m'a énormément appris), que personnel. C'est une année où j'ai pour la première fois réalisé un rêve qui me tenais à cœur, où j'ai pris confiance en moi, et ai relevé de nombreux défis. J'ai rencontré des amis incroyables que j'espère garder encore longtemps, et j'ai eu la chance de voyager en Asie de l'Est et dans le Pacifique.

Mon conseil pour les jeunes comme moi :

J'ai passé une année entière à l'étranger, et une chose dont je me suis rendue compte un peu tard, est qu'on ne peut pas vivre tout son séjour à 100%. A la fin on se dit toujours "je n'ai pas pu aller voir ça, je n'ai pas eu le temps, si seulement...". Au final une routine s'installe lorsqu'on est là sur du long terme. Mais ce n'est pas pour autant que c'est du temps perdu. On ne peut pas tous les weekends faire le tour du pays et faire de nouvelles choses, c'est éprouvant tant physiquement que moralement. C'est tout aussi bien et important d'apprendre à vivre sur place, et de prendre son temps.


Mes bons plans sur place

  • Se loger : Les dortoirs des universités.
  • Se déplacer : Les taxis ne sont vraiment pas cher à plusieurs. Sinon, plutôt le métro (plus sûr). Les bus sont très bien pour de longues distances.
  • Manger : Si il y a beaucoup de Coréens qui y vont, c'est forcément bon! Sinon, la nourriture de rue!
  • Sortir : Thursday Party. LE bar des expats.
  • Se cultiver : Le Busan International Film Festival, à ne pas manquer.

Les prix moyens sur place (en monnaie locale)

  • Un loyer / mois : 400.000 KRW
  • Un ticket de bus / métro : 1500KRW
  • Un restau : 8000 KRW
  • Un café : 3000 KRW

Les mots de la fin

  • Mon séjour en trois mots : Kimchi, Soju, Shopping
  • Qu'est-ce qui me manque le plus : La Corée est un pays très vivant. Tout est toujours ouvert, il y a toujours quelque chose à faire. Ça me manque en France.
  • L'anecdote : J'ai eu la chance de poser le pieds sur le territoire nord coréen lors de ma visite de la zone démilitarisée.
  • Le plus difficile pour moi : La nourriture épicée. Même si j'aime la nourriture Coréenne, c'était pour moi difficile de parfois ne pas avoir d'alternative non épicée.
  • Une chose incroyable que j'ai faite : Je suis allée à Taiwan et Guam. Ce fut pour moi mes plus beaux voyages, les deux îles m'ont vraiment coupé le souffle.

Ses réseaux sociaux, sites, blogs

FacebookLinkedinInstagram Ma chaîne Youtube

Je souhaite contacter :

L’ambassadrice : Myriam

Ses photos / illustrations ...

Ils sont partis

Fonds d'Expérimentation pour la JeunesseDRDJSCSAcadémie de BesançonAcadémie de DijonRégion Bourgogne-Franche-Comté
autres partenaires