recherche avancée
Accompagné(e) par : Région Bourgogne-Franche-Comté
Retour à la carte

Gilles, en stage en Thaïlande

Gilles

Mon projet

Pourquoi j’ai décidé de partir :

J'avais déja eu l'occasion de vivre en Thailande en 2011 et j'arrivais à un moment de ma vie où l'envie de partir vivre et travailler à l'étranger (en Asie particulièrement) se faisant de plus en plus pressante. Le programme Stages Monde était l'occasion idéale pour y retourner tout en prenant mon temps pour une intégration professionnelle en douceur.

Je raconte mon séjour en quelques lignes :

Bangkok est une mégalopole qui ne dort jamais. La ville grouille d'activités, de temples, de musées, de clubs et... de cafards aussi. Les buildings récents côtoient les temples traditionnels, les condominium de 15 étages flambants neufs jouxtent les immeubles décrépis, les restaurants trendy se mêlent aux roulottes des street-food. Le climat et la pollution omniprésente nécessitent quelques temps d'adaptation mais la qualité de vie et le pouvoir d'achat sont bien supérieurs comparé à l'Europe.

Mon conseil pour les jeunes comme moi :

Il faut arrêter de tergiverser, de douter et d'avoir peur de tout et rien. Il faut savoir sortir de sa zone de confort si l'on veut avancer dans la vie. Peu importe les excuses que vous vous trouvez pour ne pas partir, il n'y aura jamais de moment PARFAIT pour s'expatrier à court ou long terme.


Mes bons plans sur place

  • Se loger : Les auberges de jeunesse
  • Se déplacer : Le moto-taxi (avec un casque)
  • Manger : Street food !
  • Sortir : Rachada train market (talat rod fai)
  • Se cultiver : Rattanakosin

Les prix moyens sur place (en monnaie locale)

  • Un loyer / mois : 200€
  • Un ticket de bus / métro : 0,50€
  • Un restau : 5€
  • Un café : 1€

Les mots de la fin

  • Mon séjour en trois mots : Sea, sex and sun !
  • Qu'est-ce qui me manque le plus : Le comté diantre !
  • L'anecdote : Le roi de Thailande est mort après plus de 70 ans de règne. Du coup, tous les bars, boites de nuit, karaoké ou commerces de divertissement étaient fermé durant 1 mois. La période de deuil est d'un an avec obligation de porter du noir ou du blanc. Ambiance
  • Ce à quoi je ne m'attendais pas du tout : Que les touristes étrangers soient si nombreux et parfois mal éduqués.
  • Le plus difficile pour moi : Devoir payer plus cher certaines choses (taxi, entrée temple, habillement) parce que je suis étranger
  • Une chose incroyable que j'ai faite : J'ai mangé un scorpion.

Ses réseaux sociaux, sites, blogs

Linkedin

Ses photos / illustrations ...

Ils sont partis

Fonds d'Expérimentation pour la JeunesseDRDJSCSAcadémie de BesançonAcadémie de DijonRégion Bourgogne-Franche-Comté
autres partenaires